L'ONG Saint Camille de Lellis


Qu'est-ce ?

L'ONG Saint Camille de Lellis a été fondée en 1991 par Grégoire Ahongbonon. Celui-ci avait alors fait le constat de l'abandon et la non-prise en charge d'un grand nombre de patients souffrant de pathologies psychiatriques. Plusieurs lieux de prise en charge pour ces malades ont vu le jour en Côte d'Ivoire au départ, puis au Bénin et au Togo. Ils accueillent des patients souffrant en général d'épilepsie, de trouble bipolaire, de schizophrénie ou encore de dépression. 

 

Actuellement, les soins sont proposés dans deux types de structures :

 

 - Les centres d'accueil "classiques" où les malades sont soignés, nourris et hébergés pendant plusieurs semaines voire mois. Il en existe plusieurs en Côte d'Ivoire et au Bénin. L'objectif est de mettre en place un traitement adéquat puis de réinsérer les patients. 

 

 - Les centres-relais où ont lieu des consultations de psychiatrie et de neurologie (épilepsie uniquement). Ceux-ci sont nombreux et présents dans des villages reculés pour faciliter l'accès aux soins, on en trouve en Côte d'Ivoire, au Bénin et au Togo. Ils permettent aux malades et à leurs familles un suivi régulier et la délivrance de leur traitement.

La collaboration avec Smao

Pour l'instant, l'ONG Saint Camille de Lellis ne compte pas de psychiatre. Les soins reposent sur des agents de santé communautaires (souvent des infirmiers), tel que recommandé par l'OMS. L'association Santé Mentale en Afrique de l'Ouest s'est engagée auprès de l'ONG Saint Camille de Lellis pour enseigner les compétences psychiatriques de base, nécessaires à ces agents de santé.

 

Ce faisant, plusieurs fois par an des équipes de psychiatres, internes en psychiatrie et infirmiers travaillant en psychiatrie se rendent sur place pour consulter dans chaque centre-relais avec l'infirmier local. Des journées de formation sont également organisées, et les psychiatres membre de l'association sont à la disposition des soignants locaux dans l'intervalle pour toutes les questions de prise en charge.